L’axe routier relie Béjaïa à Sétif et à Jijel: Deuxième jour de fermeture de la RN9 : le bras de fer habitants-wali de Béjaïa continue

Vous êtes ici  >  Accueil  >  Politique


C’est une nouvelle confirmation que le président Bouteflika boude de plus en plus son gouvernement, y compris les ministres réputés proches de lui comme Hamid Temmar. Mercredi, le chef de l’Etat reçevait à Alger le ministre du Développement économique du gouvernement de l'émirat d'Abou Dhabi (Emirats arabes unis), Nacer Ben Ahmed Al-Souidi. Et contrairement aux usages, aucun ministre du gouvernement Ouyahia n’a assisté à la rencontre. Pourtant, M. Al-Souidi était venu en Algérie à la tête d'une importante délégation pour étudier des opportunités d’investissements notamment avec son homologue Hamid Temmar.

Ce nouveau message du président Bouteflika intervient cinq jours après avoir boudé le premier ministre Ahmed Ouyahia et plusieurs membres du gouvernement au stade du 5 juillet, lors de la finale de la Coupe d’Algérie. Le 1er mai, M. Bouteflika avait regardé seul le match, à l’écart de son premier ministre. A son arrivée au stade du 5 juillet, le président Bouteflika a été accueilli par un comité composé exclusivement de responsables militaires : le général-major Abdelmalek Guenaizia, ministre délégué auprès du ministre de la Défense, et plusieurs généraux et colonels de l'armée nationale. Aucun responsable du gouvernement ne figurait dans le comité d'accueil.

En Algérie, tout le monde le sait : personne ne peut prétendre connaître les intentions du président. Le remaniement ministériel, annoncé à plusieurs reprises par la presse depuis plus d’un an, n’est toujours pas intervenu. Mais c’est la première fois depuis 1999 que le chef de l’Etat boude aussi clairement son gouvernement. Le dernier Conseil des ministres remonte au 30 décembre dernier. Depuis, il a réduit ses rencontres avec les membres de son gouvernement, y compris les ministres considérés comme proches du chef de l’Etat.

Mais cette bouderie est-elle conjoncturelle ou débouchera-t-elle sur un changement dans les prochains jours ? Une chose est sûre : un remaniement ministériel apparait de plus en plus compliqué dans le contexte actuel. Plusieurs ministres sont directement liés à des scandales de corruption. Et les possibilités d’ouverture en direction de personnalités restées en dehors des commandes restent faibles. Quand on voit que la désignation d’un nouveau PDG à la tête d’une entreprise publique ou du futur DGSN peut prendre plusieurs mois, on peut déduire qu’un changement profond dans le gouvernement va nécessiter des mois de tractations. Des tractations qui n’ont pas encore commencé.

08/05/2010 à 12:07 | 23 commentairesRéagir

Articles relatifs

Vos réactions


C EST le syndrome Bourguibisme,aujourd'hui un gouvernement le lendemain ,il le balaie du revers d'une mai..Bientot un Ben ali en algerie qui va remettre la democratie sur les rails et qui va se réclamer Vizir a vie..

Au lieu de bouder dans son coin comme un gamin en bas âge, il devrait les virer du gouvernement c’est lui le président de la république !!! NON ??? Ou bien il démissionne de son poste pour montrer à tous les Algériens qu’il est honnête et qu’il ne cautionne pas les dérives de ses ministres !!!! Et comme, démissionner n’est pas algérien, Bouteflika restera sur le trône jusqu’à sa mort. Un président qui n’a pas d’autorité sur ses ministre ( je ne parle même pas des généraux) est KHOUDRA FOUG A3CHA.

j'ai ma propre théorie concernant cette bouderie , pe etre que le Rais souffre d'une maladie de vieux , "Alzheimer" , se réveillant un beau jour ,a oublié qui était tout ce beau monde autour , quelle fonction oqpent t'ils , ahhhh merde il se souvient de rien , déjà qu'est ce qu'on a à battre , nous sommes oubliés depuis toujours , et ce n'est pas une dégénérescence de vieillesse qui va me donner de la voix aujourd'hui ; à faute d'opposition , on attend un miracle pour ceux qui attendent , les autres sont partis ....

C'est ce qui explique alors cette bouderie affichée. Il n'ose pas franchir le pas qui compliquerait ses affaires. Le gouvernement doit baiser les pieds de fakhamatouhou pour qu'il accepte de se montrer à ses côtés! Il y a de l'espoir...

si. si.je voudrai juste apporter une precision a "civisme" .meme si fakhamatouhou a prononcé la formule fatidique ,il peut reprendre son gouvernement ...a condition que ce dernier soit "épousé" par un autre mari qui le repudiera a son tour biensur

Ce comportement de fakhamatouhou est un signe qui ne trompe pas. Boutef a opté pour le pouvoir absolu. Il est l'unique maître de l'Algérie. Sa répudiation du gouvernement est loufoque. A-t-il répété 3 fois la formule fatidique? Dans ce cas aucune possibilité de réconciliation, le remaniement doit avoir lieu...

Le principal secret du gouvernement consiste à affaiblir l’esprit public, au point de le désintéresser complétement des idées et des principes qui font avancer le monde aujourd’hui. Dans tous les temps, les peuples comme les hommes se sont payés de mots. Les apparences leur suffisent presque toujours ; ils n’en demandent pas plus. On peut donc établir des institutions factices qui répondent à un langage et à des idées également factices ; il faut avoir le talent de ravir aux partis cette phraséologie libérale, dont ils s’arment contre le gouvernement. Il faut en saturer les peuples jusqu’à la lassitude, jusqu’au dégoût. On parle souvent aujourd’hui de la puissance de l’opinion, je vous montrerai qu’on lui fait exprimer ce qu’on veut quand on connaît bien les ressorts cachés du pouvoir. Mais avant de songer à la diriger, il faut l’étourdir, la frapper d’incertitude par d’étonnantes contradictions, opérer sur elle d’incessantes diversions, l’éblouir par toutes sortes de mouvements divers, l’égarer insensiblement dans ses voies. Un des grands secrets du jour est de savoir s’emparer des préjugés et des passions populaires, de manière à introduire une confusion de principes qui rend toute entente impossible entre ceux qui parlent la même langue et ont les mêmes intérêts. MACHIAVEL

A ne rien comprendre puisque toutes les analyses, spéculations ou analyses , ne permettent de connaitre réellement la situation puisque nous autres, le petit peuple n'ont de choix que d'attendre et voir ce qui se passera ultérieurement! quand on sait que fakhamatouhou bouderait le gouvernement entre autres ses proches et que par ailleurs, on voit que "khellil" nomme un de ses amis à la tete de sonatrach!??????????, à mon avis, il y a anguille sous roche et que tous ce que nous pouvons supposer ou prévoir ne verrait jour !? à suivre................

pour qu'il y ait divorce, encore faut il qu'il y ait mariage! or d'après certaines sources crédibles, il n'y a jamais eu de mariage entre notre vénéré fakhamatouhou et le gouvernement dirigé par le sieur ouyahia. en fait il s'agirait plutôt d'une forme de concubinage ou à la limite d'un zaoudj el moutââ. les deux situations étant interdites (haram) en islam sunnite, faut il conclure que les deux protagonistes ont outrepassé le règlement intérieur (la chariâ) de l'islam sunnite? en fait, au regard de l'inertie qui caractérise nos augustes responsables depuis au moins une dizaine d'années, on peut facilement conclure que le concubinage ou le zaouadj el moutââ n'ont pas été fructueux ou productifs (à part une autoroute qui pénètre l'algérie par l'ouest pour ressortir à l'est). de toute manière ce qui caractérise le plus la situation algérienne, est le fait que fakhamatouhou boude le gouvernement qui boude le peuple. ce dernier étant le dindon de la farce puisque les deux premiers, tout en boudant, se remplissent les poches et remplissent les poches de leurs familles élargies (frères rejetons, cousins, cousiens etc..)

On attend que la fumée papale veuille bien nous dire quelque chose,si Boutef est le pape, les ministre ses archevêques et que le peuple est mineur..il faut retenir que la pédophelie est un déli passible de prison.

Autres titres de l'actualité
Nos services

Météo

alger
Alger

Minimum : 11°C
Maximum : 18°C
Constantine
Constantine

Minimum : 6°C
Maximum : 18°C
Oran
Oran

Minimum : 11°C
Maximum : 21°C