L’axe routier relie Béjaïa à Sétif et à Jijel: Deuxième jour de fermeture de la RN9 : le bras de fer habitants-wali de Béjaïa continue

Vous êtes ici  >  Accueil  >  Divers


20 h 58 – La Maison Blanche condamne l’attaque terroriste perpétrée contre le site pétrolier BP d’In Amenas. « Nous suivons de très près la situation », a indiqué la Présidence américaine dans un communiqué publié ce mercredi soir. « Nous travaillons de manière très proche avec les autorités algériennes », a ajouté la Maison Blanche. Des Américains figurent parmi les otages.
 
20 h 30 – 150 employés algériens du groupe français CIS Catering (hôtellerie) sont retenus mercredi sur le site de BP, a indiqué le PDG, Régis Arnoux, à l’agence AFP. J'ai 150 employés algériens qui sont laissés en liberté sur la base, contrairement aux otages étrangers qui sont eux bloqués dans un coin et ne peuvent pas bouger. Mais ils [les employés, NDLR] n'ont pas le droit de quitter la base, a précisé M. Arnoux, brièvement joint au téléphone par l'AFP.
 
19 h 50 – Le MSP appelle à une réunion d’urgence de l’APN pour débattre de la situation sécuritaire au Sahel et de ses répercussions sur l’Algérie. Dans un communiqué, le MSP condamne « l’assassinat d’innocents et la prise d’otages étrangers pour entraîner l’Algérie dans une guerre non décidée par ses institutions souveraines ». Il appelle les autorités algériennes « à traiter de façon transparente avec la crise et ses répercussions ».
 
Le MSP, qui rappelle avoir mis en garde contre une intervention militaire au Mali, s’étonne de la manière dont le ciel algérien a été ouvert aux avions français car « les répercussions sont néfastes pour la stabilité de l’Algérie et sa sécurité ».
 
19 h 40 – Une cellule de crise au MAE. Selon Dahou Ould Kablia, les deux victimes sont un Algérien et un Britannique. L’attaque a fait douze blessés et un nombre encore indéterminé d’otages, selon le ministre. Il a également déclaré qu’Abdelmalek Sellal a appelé ses homologues, dont des compatriotes sont décédés ou retenus en otage, et qu'une cellule de crise a été installée au MAE.
 
L’Algérie a toujours été un « objectif durable » des groupes terroristes, toutes obédiences confondues, a‑t‑il encore indiqué. Mais pour lui, cette attaque est un « acte isolé ». La situation est « normale » dans tout le territoire algérien : la population n'a pas à s’affoler, selon lui. « Nous ne sommes pas menacés dans notre sécurité », a‑t‑il conclu.
 
19 h 38 – Le groupe terroriste veut quitter l’Algérie avec les otages, selon Dahou Ould Kablia. Selon le ministre, l’Algérie a pris toutes les dispositions requises pour faire face aux répercussions de l'intervention militaire étrangère au Mali. « L'Algérie a pris toutes les dispositions et les mesures nécessaires pour faire face aux répercussions de l'intervention militaire étrangère au Mali ». Selon lui, ces répercussions « concernent tous les pays de la région et non pas seulement l'Algérie », a‑t‑il dit. 
 
19 h 28 – Le groupe terroriste, composé d’une vingtaine d’éléments, cerné et encerclé. Le groupe terroriste qui a pris d’assaut la base vie de Tiguentourine est cerné par les forces de sécurité algériennes, a indiqué en début de soirée Dahou Ould Kablia. « Les forces de sécurité ont encerclé les lieux et cerné le groupe terroriste qui se trouve actuellement dans une aile de la base de vie », a‑t‑il dit dans une déclaration à la télévision algérienne.
 
Ce groupe terroriste d’une vingtaine d’éléments, issus de la région, aurait agi sous les ordres et instructions du terroriste Mokhtar Benmokhtar, a‑t‑il précisé. Peu de temps auparavant, il avait indiqué que « le groupe terroriste qui a attaqué la base de vie n'est entré ni du Mali, ni de Libye ».
 
19 h 25 – Washington confirme officiellement la présence d’otages américains à In Amenas. Les États‑Unis ne fournissent aucun détail concernant le nombre de leurs ressortissants. Le gouvernement norvégien parle de treize ressortissants de ce pays retenus en otage. En France, le Quai d’Orsay ne confirme toujours pas une éventuelle présence de Français parmi les otages. Le ministère français ne confirme pas non plus le nombre de 41 otages avancé par le groupe terroriste.
 
19 h 20 – Les notables d’In Amenas veulent négocier la libération des otages retenus par les terroristes dans la base pétrolière de la région de Tiguentourine. « Nous attendons un feu‑vert des autorités afin d’entamer les négociations avec le groupe terroriste pour la libération des otages », précise Sidi Knaoui, un des notables de la région dans une déclaration à TSA. Plusieurs chefs de tribu se trouvent depuis ce matin dans la zone de la base pétrolière pour essayer d’entrer en contact avec les preneurs d’otages, ajoute notre source.
 
19 h 10 – Les terroristes ne sont pas venus du Nord‑Mali, selon Alger. Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a démenti que les terroristes qui ont pris d’assaut une base vie à Tiguentourine, dans la wilaya d’Illizi, soient venus du Nord‑Mali ou de Libye, selon une déclaration faite à la télévision algérienne.
 
19 h 05 – La production de gaz ne devrait pas être impactée, même si la prise d’otages venait à durer plusieurs jours, ont indiqué des sources concordantes à TSA. La prise d’otages se déroule certes non loin des plateformes de forages mais elle concerne des équipes travaillant sur un projet de compression attribué au japonais JGC, ont précisé nos sources. 
 
18 h 45 – Alger refuse de négocier avec les terroristes. Les autorités algériennes ne négocieront pas avec les terroristes qui retiennent en otage des ressortissants étrangers, a affirmé le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Dahou Ould Kablia, cité par l’agence APS. Intervenant sur la télévision nationale, le ministre a précisé que les autorités algériennes « ne répondront pas aux revendications des terroristes et refusent toute négociation ».

18 h 30 – Des armes « sophistiquées ». Le groupe terroriste qui contrôle la base pétrolière de la région de Tiguentourine est équipé « d’armes sophistiquées », affirme à TSA Knaoui Sidi, un des notables de la région. Ce dernier refuse de faire le lien entre cette attaque et la guerre déclenchée au Mali par les Occidentaux. « Le groupe qui a revendiqué la prise d’otages est très actif dans la région d’Illizi. Il a bien évidemment des relais avec les terroristes activant dans les pays frontaliers, notamment au Mali et en Libye », soutient notre source. Knaoui Sidi a confirmé la libération de plusieurs otages algériens.

18 h 20 – Plus de vingt otages étrangers, selon la wilaya. Le nombre de ressortissants étrangers retenus en otage est estimé à « un peu plus d’une vingtaine de personnes », a indiqué la wilaya d’Illizi. Ces ressortissants, de différentes nationalités étrangères (Norvège, Grande-Bretagne, États‑Unis, France et Japon), travaillent au sein de cette installation de traitement de gaz, exploitée par Sonatrach avec des compagnies étrangères (BP et Statoil), a précisé cette source citée par APS. Plusieurs otages, essentiellement des Algériens et dont le nombre n’a pas été précisé, ont été libérés quelques temps auparavant. Aqmi avait annoncé, via des sites mauritaniens, retenir en otage 41 ressortissants étrangers.

17 h 40 – Libération des premiers otages. Plusieurs otages, essentiellement des Algériens, ont été relâchés par leurs ravisseurs. Des travailleurs algériens ont été relâchés, par petits groupes, par leurs ravisseurs, ont indiqué les services de la wilaya d’Illizi, cités par APS. Le nombre de ces travailleurs n'a pas été précisé. Le groupe terroriste retient encore des otages, dont des ressortissants étrangers, de diverses nationalités (Norvège, France, États‑Unis, Grande-Bretagne et Japon). Selon Aqmi, 41 ressortissants étrangers sont retenus en otage.

15 h 20 – Une deuxième personne, de nationalité britannique,  est morte dans l’attaque, selon l’agence APS qui cite la wilaya. Cette victime porte à deux le nombre de morts dans cette attaque. Six personnes ont été blessées (deux étrangers, deux gendarmes et deux  agents de sécurité) et admises à l'hôpital d'In Amenas.

15 h – Le groupe terroriste Al Mouwaqiin Bi dam (les signataires par le sang), créé récemment par l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, affirme détenir 41 otages étrangers dans la base de vie de BP à In Amenas. Selon le responsable de communication du groupe terroriste, cité par le site Sahara Media, des Américains, des Français, des Britanniques et des Japonnais se trouvent parmi les otages. Cette opération est une réponse à l’Algérie qui a autorisé le survol de son territoire par les avions français, selon la même source.

14 h 35 – De nombreux otages japonais sont retenus dans la base d’In Amenas, affirme à TSA une source à l’ambassade du Japon. « Nous sommes en train de vérifier le nombre d'otages japonais. Ils sont nombreux. Nous sommes incapables d'avancer un chiffre à l'heure actuelle », explique notre source. Les otages travaillent pour le compte de la société japonaise JGC Corportion, selon la même source. 

 14 h 25 – Un Norvégien figure parmi les otages du site pétrolier d'In Aménas, a annoncé son épouse au journal local norvégien Bergens Tidende (BT). « Mon mari m'a appelée ce matin. Il m'a dit qu'il avait été pris en otage », a déclaré la femme, dont BT n'a pas fourni l'identité.
 
13 h 40 – Un Irlandais enlevé à In Amenas après l’attaque contre le site de BP. Un ressortissant Irlandais a été kidnappé par des terroristes lors de l’attaque perpétrée contre le site pétrolier de BP à In Amenas, dans le sud du pays, a annoncé le ministre irlandais des Affaires étrangères, Eamon Gilmore, cité par l’agence Reuters. « Le gouvernement se tient prêt à recourir à tous les moyens disponibles pour assurer la libération aussi rapide que possible de notre concitoyen », dit‑il dans un communiqué.
 
12 h 40 – La prise d’otages dans la base pétrolière de la région de Tiguentourine, près d’In Amenas se poursuivait toujours à la mi‑journée, selon nos sources. Le groupe terroriste auteur de l’attaque menace de faire exploser la base de vie en cas d’intervention de l’armée, déployée sur place. « Il est difficile de savoir d’où viennent les terroristes », affirme notre source.
 
Une base pétrolière située près d’In Amenas, dans le Sud algérien, a fait l’objet d’une attaque terroriste dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué à TSA Mahmoud Guemmama, député FLN et chef touareg de la région de Tamanrasset. Selon la même source, l’attaque a fait des morts et plusieurs blessés. « Une prise d’otages est en cours », a‑t‑il ajouté, sans fournir plus de précisions. La base pétrolière en question abrite des travailleurs algériens et étrangers. Elle est gérée par le britannique BP, le norvégien Statoil et Sonatrach. 
 
« Nous sommes au courant d'un incident et nous essayons d'avoir plus d'informations à ce sujet », a indiqué à TSA l’ambassade britannique, sans donner plus de détails sur l’incident en question. Selon nos sources, des entreprises pétrolières étrangères implantées dans le Sud ont commencé à évacuer leurs travailleurs expatriés vers des zones sécurisées. Les vols de Jet Air, qui assure la liaison Londres‑Hassi Messaoud et d'autres bases de vie au Sud, ont tous été annulés.

 

 
16/01/2013 à 11:33 | 127 commentairesRéagir

Articles relatifs

Vos réactions


@ lafd, chadel75 est connu sur ce forum comme makhzenien, alors ce qu'il dit s'apparente a des pets de mouche, il ya de nombreux mekhzeniens sur ce forum se fesant passer pour algerien, d'ailleurs dans un moment comme celui-là un vrai algerien se découvre toujours patriote, les chadel, les soumaicha, les mo2006, et beaucoups d'autre me font rigoler car s'ils pensent que les algeeriens vont tomber dans le panneau ils se foutent les doigts dans l'oeil.

nos pensees vont effectivement aux otages ,et a leurs familles surtout les trois victimes ,nos sinceres condolences ,ce pouvoir assassin est capable de toutes les combines pour jouer a la victime , je dis bien qu il est fort possible qu il est derriere ce coup vu ses calculs et ses hesitations dans ce conflit malien,et sinon comment inviter un groupe terrorite a des negociation au sommet de l etat

Schadel75, continue à te voiler la face ou faire semblant de ne pas comprendre mais peu importe ! Pour moi, Flamby a les mains tâchées de sang :ses principales motivations dans la région sont les intérêts économiques et sont loin d'être le sort des maliens ou des franco-malient ! Par contre, je lis que tu nous ressors le fameux "qui tue qui .."?! encore un qui erre sur les sites algériens !

Mes yeux sont pleins de larmes pour mon pays l'Algerie. Mes condoleances aux deux familles de victimes(Algerienne et etrangere) et je souhaite de tout mon coeur que les otages soient libérés sain et sauf.

On sait a present ,en faisant certains recoupements comment ces tangos se sont infiltres dans une base ultra securisee comme ils le disent -Primo:Le journaliste de TSA nous apprend que la securite de toute base vie hebergeant un personnel etranger est confiee a des etrangers ,ce qui denote d,abord l'absence de confiance vis a vis d'un personnel algerien ,et ce qui explique aussi l'assasinat du responsable de la securite de nationalite canadienne . -Secondo :Cette base ou plutot son personnel etranger a du faire l'objet d'une surveillance de ses mouvements,de ses horaires ,de ses itineraires et de l'importance de son escorte depuis une longue periode pour permettre a ces tangos d'echaffauder leur mode operatoire pour le jour * J * -Tertio :Une fois ces donnees recueillies ,il ne leur restait plus qu 'a tendre une embucade loin de la base a cette escorte ,de neutraliser les conducteurs et de prendre place a bord de ces vehicules insoupsonnables ,de leurrer a distance les gardiens intermediaires sur le parcours et de foncer droit sur la base . Voila le type de mode operatoire choisi et qui a eu son succes > Mais le malheur est est qu'il a deja ete usite dans le nord ou des chauffeurs livreurs de denrees alimentaires aux casernes ,aux detachements de securite ,aux commissariats et autre ecoles militaires ont ete sequestres pour laisser place a des Kamicases et a leurs chargements d'explosifs>Les degats etaient connus .Je pense rellement que si la securite de cette base etait confiee a des Algeriens ,rien de tel ne serait arrive car les notres ont bien tire les lecons de leurs agissements . Car en plus de l'identification visuelle ,sonore .lumineuse ou electonique ,la mise en oeuvre de codes d'approche differents de jour comme de nuit a tout vehicule s'approchant du site aurait pu eviter ce type d'incident -

Bouteflika est furieux, ansar eddine a fait capoter son plan de reglement de la crise sur sa route vers le prix nobel de la paix. Comme un fin stratége, il organise la prise d'otages là ou personne ne l'attends et boucle tout le secteur aprés coup. Tant qu'il y'a des américains parmi les otages,il y'aura négociation contrairement à ce qu'avance DOK. Résultat des courses, notre génie national se remettra en course et fera briller son aura pour la dernière fois. Il n'y'a personne de dupe,mais cette fois ci c'est le coup bas de plus.Un hara-kiri politique.

ça s'apparente à un scénario des plus élaboré car comment expliquer que les bases du sud sont plus gardées que EL MOURADIA TSA à rapporter les déboires subis par un représentant des droits de l'homme algérien du sud pour un problème de laisser-passer alors que des tangos circulent librement en 4X4, armés jusqu'aux dents sans être inquiètés par quiconque,c'est vraiment drôle

A présent, on sait que Flamby aura tout sa vie les mains tachées de sang !

C'est pas croyable, Flamby (sobriquet de de con d'Hollande) a mis le feu dans la région pour maintenir à flot leurs centrales nucléaires et se faire une stature internationale !Quel gachis! Quel blaireau celui-là ! Il a montré la voie à ces bandes de lâches à barbe qui se cachent derrière l'Islam !! J'espère que l'ANP va massacrer ces voyous et que cette tentative servira de leçons à leurs projenitures !

Mon dieux !!! il ya autant de makhzanistes marocains sur ce forum que d´algeriens je vois le Belcourt rentrait au ( majliss e chouyoukh ) ha ha ha l attaque a eu lieu , la prise d otage est un fait esperant qu il aura pas de bain de sang et esperant que les criminels seront captures et juges

Autres titres de l'actualité
Nos services

Météo

alger
Alger

Minimum : 16°C
Maximum : 24°C
Constantine
Constantine

Minimum : 9°C
Maximum : 24°C
Oran
Oran

Minimum : 13°C
Maximum : 25°C