L’axe routier relie Béjaïa à Sétif et à Jijel: Deuxième jour de fermeture de la RN9 : le bras de fer habitants-wali de Béjaïa continue

Vous êtes ici  >  Accueil  >  Divers


20 h 40 – Un otage français tué. « Les autorités algériennes viennent de nous informer qu’au cours de l’opération de libération des otages détenus à In Amenas, l’un de nos compatriotes, M. Yann Desjeux, avait malheureusement perdu la vie. Trois autres de nos concitoyens, également présents sur le site lors de l’attaque des terroristes, ont la vie sauve », a déclaré Laurent Fabius dans un communiqué.
 
20 h 35 –INFO TSA. Les derniers otages ont été libérés, a indiqué à TSA un notable d'In Amenas. Il n'a fourni aucune précision concernant leur nombre.
 
20 h 25 – INFO TSA. L’assaut lancé ce vendredi a pris fin peu après 19 h, a indiqué à TSA un notable local qui n’a pas souhaité être identifié. Selon la même source, six otages étrangers et un algérien ont été tués dans l’opération d’aujourd’hui. Un chiffre qui vient s’ajouter au bilan provisoire de douze otages tués, donné par l’agence APS. L’assaut de ce vendredi a fait plusieurs blessés. Trois terroristes ont été capturés vivants, selon notre source.
 
19 h 25 – Douze otages tués depuis jeudi (bilan provisoire). Douze otages ont trouvé la mort depuis le lancement, jeudi, de l'opération terrestre des forces spéciales de l'ANP sur le site gazier d'In Amenas pour la libération des otages et la neutralisation du groupe terroriste, a appris vendredi l'APS de source sécuritaire.
 
En plus des 18 terroristes mis hors d'état de nuire, 12 travailleurs algériens et étrangers ont péri, indique un bilan provisoire qui ne précise pas la nationalité des victimes étrangères.

18 h 10 – La quasi‑totalité des capitales concernées ont exprimé leur « compréhension », selon une source gouvernementale citée par l’APS. Contrairement aux interprétations « spécieuses » de commentateurs dans les médias étrangers, la quasi‑totalité des capitales concernées ont exprimé leur « compréhension », voire leur « soutien » à la position algérienne, eu égard à la difficulté de la mission. En outre, « ce faisant, l’Algérie contribue à la sécurisation du monde contre la menace terroriste », a indiqué la même source.

18 h 05 – Une source gouvernementale évoque une opération « extrêmement complexe qui a permis d’éviter le pire ». L’assaut donné dans des conditions « extrêmement complexes » par les troupes spéciales de l’ANP pour neutraliser un groupe terroriste multinational, doté d’un véritable arsenal de guerre composé de missiles, lance‑roquettes, grenades, fusils mitrailleurs et fusils d’assaut, a permis d’éviter sur le site gazier d’In Amenas un « véritable désastre »  qui aurait provoqué des pertes humaines et matérielles « incommensurables », a estimé vendredi une source gouvernementale citée par l’agence APS

17 h 45 – INFO TSA. Plusieurs sources locales, dont un élu, évoquent une « confusion totale » à In Amenas. « Les militaires ont effectivement pénétré à l'intérieur de l'usine », affirme l’élu. « Mais à l’heure actuelle, on ne sait rien sur la suite de l'opération. Est‑elle terminée ? Se poursuit‑elle ? » s’interroge‑t‑il. « Nous n’avons aucune indication ». Les militaires ont bouclé la zone des opérations. Très peu d’informations filtrent sur l’opération. 
 
17 h 05 – Déclaration d’un haut responsable américain. « La situation est en cours et sensible, et notre plus grande priorité est la sécurité des otages », a indiqué un haut responsable américain sous couvert d'anonymat, cité par l’AFP. De son côté, la Maison Blanche a précisé que le président Barack Obama était « régulièrement mis au courant par son équipe de sécurité nationale » des développements en Algérie. 
 
16 h 10 – Près d’une centaine d’otages étrangers libérés. Une centaine d’otages, sur les 132 étrangers retenus par le groupe terroriste, ont été libérés, affirme l’APS citant une source sécuritaire. Le bilan, non encore établi de façon définitive, fait également état de 573 otages algériens libérés par les forces spéciales de l’armée, selon la même source.
 
16 h 05 – Mourad Medelci reçoit les ambassadeurs des pays concernés par la prise d’otages d’In Amenas. Le ministre des Affaires étrangères a reçu vendredi à Alger les ambassadeurs des États‑Unis d'Amérique, de France, de Grande‑Bretagne, du Japon, d'Autriche, de Norvège du Canada et de l'Union européenne, selon l’APS qui cite Amar Belani, porte‑parole du ministère des AE.
 
15 h 40 – EXCLUSIF. Une source gouvernementale algérienne à TSA : « Les médias occidentaux et certains journaux algériens se sont laissés abuser par l'officine médiatique des djihadistes (ANI). Le nombre d’étrangers décédés est très très en deçà des chiffres fantaisistes qui défilent sur les bandeaux des chaînes de télévision ». La source ne fournit aucun bilan définitif de l’opération. 
 
15 h 05 – Youcef Yousfi rend visite aux otages blessés. Le ministre de l'Énergie a indiqué ce vendredi à Alger que les cadres de Sonatrach ont mis le site gazier de Tiguentourine sous dépression, de façon à préserver la vie des personnes et des installations, rapporte l’agence APS.
 
« Ce qu'il y a d'extraordinaire est que les cadres de Sonatrach sur place ont pris la décision d'arrêter l'usine et de mettre tous les appareils en dépression de façon à ce que ça ne constitue pas un danger immédiat pour les personnes d’abord et les installations ensuite », a déclaré M. Yousfi à la presse à l'issue de sa visite aux six blessés parmi les otages évacués vers la clinique El Azhard'Alger. Neuf blessés, deux Anglais, 4 Philippins, un Japonais et deux Algériens ont été évacués jeudi à la clinique El Azhar où ils ont reçu les soins nécessaires.
 
14 h 35 – INFO TSA. L’opération est entièrement gérée par l’armée qui a bouclé la zone des opérations, affirme un notable local. « Dahou Ould Kablia dit n'importe quoi. Il n’est au courant de rien. C’est l'armée qui gère et elle communique très peu d'informations au ministère de l'Intérieur », affirme‑t‑il. Dahou Ould Kablia avait affirmé que le groupe était composé d’éléments de la région d’In Amenas avant de se contredire hier en déclarant que les terroristes étaient venus de Libye. 

14 h 15 – Les forces spéciales tentent encore de parvenir à un « dénouement pacifique » avant de neutraliser le groupe terroriste qui s'est retranché dans la raffinerie et libérer un groupe d’otages encore détenu, selon une source sécuritaire cité par l’APS. D’autre part, l’installation gazière a été mise hors service pour éviter les risques d'explosion.

14 h 10 – Bilan officiel provisoire : près de 650 otages, dont 573 Algériens et « plus de la moitié des 132 otages étrangers » ont été libérés, pendant que l’opération de délogement d’un groupe retranché dans l’installation gazière se poursuivait, selon un bilan provisoire établi vendredi en fin de matinée, cité par l’agence APS. 

13 h 15 – Pétrole : l’Algérie inquiète les marchés. « La prise d’otages d’In Amenas qui produit surtout du gaz – 50 000 barils de condensat – n'aura aucune incidence sur les marchés. Mais la possibilité d'attaques sur d'autres sites inquiète les marchés », explique un expert interrogé par TSA

Ce vendredi, les prix du baril étaient en baisse en Europe, à cause de prises de bénéfices après la hausse de la veille. « Les prix du brut ont été tirés vers le haut (jeudi) par une montée de la prime de risque géopolitique, en raison de la crise de la prise d'otages » en cours depuis mercredi sur un site gazier au sud de l'Algérie, qui avivait les craintes de perturbations de la production d'hydrocarbures du pays, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital, cité par l’AFP.

13 h – La France, comme tous les autres pays, n'avait pas été prévenue à l'avance de l'opération des forces de sécurité algériennes à In Amenas, selon une source gouvernementale française citée par le journal 20 Minutes. « Nous avons appris comme vous ce qui s'est passé », a déclaré cette source. « L'Algérie est un État souverain », a‑t‑elle ajouté.

12 h 50 – Le ministre américain de la Défense menace les terroristes en Algérie. « Les terroristes doivent savoir qu'ils ne trouveront ni sanctuaire, ni refuge en Algérie, en Afrique du Nord ou ailleurs. Ceux qui s'attaquent gratuitement à notre pays et à notre peuple n'auront nulle part où se cacher », a déclaré ce vendredi Leon Panetta, cité par l’agence Reuters. Il s'agit de la première réaction d'un membre du gouvernement américain à la prise d'otages d'In Amenas.

12 h 20 – INFO TSA: l'assaut des forces spéciales a été donné, affirme une source locale bien informée. L'opération se poursuit toujours à l’heure actuelle.

12 h 15 – INFO TSA. Dix-neuf cadavres ont été déposés à la morgue d’In Amenas, a indiqué à TSA une source locale bien informée. La source ne précise pas s’il s’agit de cadavres d’otages ou de terroristes ou éventuellement les deux.
 
12 h 07 – Premier bilan officiel : 18 terroristes tués. Selon la radio publique Chaîne 3, qui cite une source officielle, 18 terroristes ont été « mis hors d’état de nuire ». 
 
12 h 05 – Selon British Petroleum, trois vols ont évacué des centaines de personnes. Un quatrième vol est prévu, selon BP. Le site d’In Amenas appartient au groupe pétrolier britannique. Il l’exploite avec Statoil et Sonatrach. 
 
11 h 55 – « Les otages étaient obligés de porter des ceintures explosives », confirme le ministre irlandais des Affaires étrangères, Eamon Gilmore, cité par le Nouvel Observateur. Le ministre cite l'ex‑otage irlandais du site. Ce dernier avait profité de la confusion lors de l'attaque algérienne pour s'échapper alors que les membres du commando islamiste tentaient de déplacer les otages tombés entre leurs mains.
 
11 h 37 – Le parquet de Paris annonce l’ouverture d’une enquête judiciaire sur la prise d’otages menée sur le site gazier d’In Amenas, rapportent plusieurs médias français.
 
11 h 35 – Pétrole : l'Agence internationale de l'énergie (AIE) s’inquiète pour l’Algérie. L’agence estime que la prise d'otages à In Amenas « fait peser un nuage noir sur les perspectives du secteur de l'énergie du pays », dans un rapide passage en revue de la production d'hydrocarbures du pays, rapporte le journal économique Challenges.
 
L’AIE a également relevé ce vendredi sa prévision pour la demande mondiale de pétrole en 2013 et a prévenu que la prise d'otages assombrissait les perspectives du secteur algérien de l'énergie, dans son rapport mensuel sur le marché pétrolier, selon la même source.
 
11 h 20 – Évacuation d’Américains. Un avion américain s'est posé vendredi sur l'aéroport d'In Amenas, en vue de l'évacuation des ressortissants des États‑Unis après la prise d'otages du site de BP, rapporte la radio Europe 1 sur son site internet. 
 
10 h 45 – INFO TSA. Il ne reste plus aucune chance aux négociations avec les preneurs d’otages. « Il ne reste plus aucune chance aux négociations avec les preneurs d’otages. L’assaut sera donné par les forces spéciales », affirme ce vendredi à TSA, Knaoui Sidi, un des notables de la région concerné par la tentative de négociation de jeudi.
 
Il rappelle que les terroristes avaient refusé, hier jeudi, de recevoir les notables pour une négociation. Deux éléments ont rendu ce dialogue « impossible », selon lui. Le premier : « nous faisons face à des assoiffés de sang qui sont prêts à mourir et à tuer le maximum de personnes ». Second élément : « les terroristes sont de plusieurs nationalités ».
 
10 h 30 – Abdelaziz Bouteflika n’a discuté avec aucun responsable étranger depuis l’assaut. Le chef de l’État algérien n’a eu aucun échange avec ses homologues étrangers, y compris le président François Hollande, selon nos sources. C’est Abdelmalek Sellal, Premier ministre, qui a géré les contacts avec les responsables étrangers concernés par la prise d’otages. Ce vendredi matin, les capitales concernées sont critiques à l’égard d’Alger. La position de la France est plus nuancée. 
 
9 h 35 – Manuel Valls refuse de critiquer l’Algérie. « Quand on est confronté au terrorisme, quand on le combat ensemble, j'invite à la prudence sur les critiques, parce ce que sont des Algériens qui sont concernés, avec évidemment les Occidentaux, mais ce sont d'abord les Algériens, qui ont connu des dizaines de milliers de morts pendant les années noires », a déclaré ce matin le ministre français de l’Intérieur sur la radio RTL.

9 h 25 – INFO TSA. L’assaut final des forces spéciales sur le site gazier d’In Amenas sera donné dans les toutes prochaines heures, affirme à TSA une source locale bien informée. Selon la même source, peu de terroristes restent au niveau du site gazier. Certains ont pu se déplacer à la faveur de l’obscurité.

Selon la même source, l’opération d’hier s’est soldée par la mort de 31 personnes : 20 otages et 11 terroristes. Notre source ne précise pas la nationalité des otages tués. Deux autres terroristes ont été capturés vivants : il s’agit d’un Malien et d’un Algérien issu de la wilaya d’Adra. « Ce sont eux qui ont fourni aux service de sécurité des informations sur l’identité des ravisseurs aux service de sécurité », affirme notre source.
 
9 h 15 – Pas de départ des entreprises françaises d’Algérie, selon le Medef. Les entreprises françaises implantées en Algérie ont renforcé leur sécurité mais n'envisagent pas de quitter le pays après la prise d’otages d’In Amenas, a affirmé ce vendredi la présidente du Medef, Laurence Parisot, sur France 2. « Elles sont en train, […] de renforcer encore plus toutes leurs procédures pour sécuriser au maximum leur personnel et leurs sites […]Pour autant, il n'est pas question pour ces entreprises françaises de quitter la région », a‑t‑elle dit.

9 h 05 – L’opération est toujours en cours, selon Londres. « L'incident terroriste en Algérie est toujours en cours », a indiqué vendredi matin le ministère britannique des Affaires étrangères. Le chef du gouvernement britannique David Cameron présidera une nouvelle réunion de crise avec des ministres et responsables de la sécurité vendredi à Londres, selon un communiqué du ministère.

Hier (voir notre fil à 19h25), une source locale avait indiqué à TSA que les forces spéciales étaient entrées en action pour la libération des derniers otages. « Ces forces vont pénétrer à l’intérieur du site dans les heures qui suivent », précisait notre source, qui affirmait que l’opération devait être bouclée au plus tard vendredi à 11 h.
 
La même source nous confirmait la présence parmi les ravisseurs de terroristes de nationalités étrangères venus de Tunisie, et d'Égypte. Il y aurait aussi un Anglo‑Saxon. Ils seraient venus de Libye, affirme la même source.

8 h 55 –  Tokyo convoque l’ambassadeur d’Algérie. Première réaction directe à l’assaut de l’armée contre le site d’In Amenas : l'ambassadeur d'Algérie au Japon, Sid Ali Ketrandji, a été convoqué vendredi au ministère japonais des Affaires étrangères, a annoncé un responsable de la diplomatie nippone, cité par l’AFP. Le diplomate algérien devait être reçu par un vice‑ministre, a indiqué un responsable du ministère.

Le Premier ministre japonais a appelé depuis Bangkok son homologue algérien Abdelmalek Sellal pour protester et lui demander l'arrêt immédiat de cette action, selon la même source.

 8 h 08 – L’assaut lancé par l’armée contre les preneurs d’otages continue de susciter des réactions à l’étranger, notamment dans les pays dont des ressortissants figurent au nombre des otages. Ce vendredi matin, aucun bilan officiel n’était disponible. Dans les pays concernés, on redoute que le bilan de l'assaut ne soit très lourd.

Selon un responsable américain cité par l’AFP, les États‑Unis n'avaient pas été avisés de l'intention de mener une opération pour tenter de libérer des otages. « Nous n'étions pas au courant de l'intervention à l’avance », a‑t‑il déclaré, ajoutant que les responsables américains « avaient fortement encouragé » les autorités algériennes à faire de la sécurité des otages leur priorité.

 

 
18/01/2013 à 08:08 | 142 commentairesRéagir

Articles relatifs

Vos réactions


Le paradoxe vient du fait qu'il donne plus de credibilité aux déclarations des terroristes. Systématiqument l'Algérie est salie, dénigrée et critiquée. En faite, l'emancipation des algériens vis à vis de l'occident et de la france leur est difficile à admêtre!!!N'oubliez pas que les armes et les islmaistes sont directement liés à l'action française en libye!!!! Personne ne critique la libye!!!!!!!!!!!!!!!Personne ne critique la France!!!!!!! C'est aux algériens de défendre leur pays et à personne d'autre partout et y compris dans les media.

Désolé mais lire " oh seigneur, protège l'Algérie de ses amis, elle se chargera de ses ennemis"

Il Y a quelques minutes,un intervenant Français sur "i télé" disait que l'Algérie est en rapport de force avec les preneurs d'otages et elle a raison, tandis que un soi disant Journaliste et essayiste Algérien sur "BFMTV" disait que l'armée Algérienne n'avait pas libéré les otages car ils étaient retranchés dans leurs chambres et donc selon lui ils ont été juste retrouvé!!!!!!!!!! pour lui donc prendre possession de la base de vie par l'armée ou été retranché plusieurs personnes n'est pas une opération de sauvetage!!!!tiens donc. Il a continué à dire des anneries: que l'armée fait une mise en scène et qu'il faut faire attention...etc, à la question du journaliste sur ce que pense la population Algérienne de l'intervention militaire, il a esquivé la question, la journaliste a rebondit en disant que les otages étrangers avaient félicité l'intervention de l'armée Algérienne et le con lui répond qu'il faut prendre ce qu'ils disent avec précautions: ça c'est la meilleure du jour; il ne faut pas croire des otages libérés qui ont vécu les faits mais il faut le croire lui assis sur son fauteuil à des milliers de Km du site... Oh Seigneur, protège l'Algérie de ses amis, elle s'en charge de ses ennemis

on commence pas à applaudir d'abord ,il faut attendre le reste qui nous attend ,dont je ne souhaite pas le malheur pour notre pays ,mais il faut être prudent a ce que nous disons , en 92 quand ils ont arrêter le processus électorale , ils nous ont dis qu'ils ont sauver l’Algérie d'une catastrophe qui touche l'unité du pays ,et on l'à accepter , en disant que Dieux soit loué et et on a vue durant les 10 années passées une décennie très noires ,pays détruit économiquement ,gaspillage de l'argent du peuples , les voles des bien de l'état ,les intellectuels quittent en masse le pays ,les jeunes se jettent dans la mer pour trouver une vie meilleur ,se brûlent pour mettre fin à leurs parce que ils n'ont plus d’espoir ,le niveau des parlementaires devient très bas et même médiocre ,et ce qui fait rire et le retour au point Zéro , le retour du partis unique FLN en force , aucun projet n'a été réalisé ,le taux de chômage ne cesse d'augmenter ,les occidentaux nous enlèvent notre argent , par l’intermédiaire de l'FMI ,est comme ça qu'on sauve notre pays , c'est comme si , nous avons détruit un tout un bâtiment , juste pour tué un Rat ,et c'est avéré que le Rat , en fin de compte n'est pas mort , et c'est reproduit d'autre rat , dommage pour le bâtiment ,maintenant en devrait aussi sauver notre Sud , ce qui est plus grave encore car c'est notre gagne pain , parce que nous n'avons rien fait avec les milliards et milliards de dollars que nous avons récolté des recettes du pétrole et Gaz ,rien que des augmentation sur salaire ,et en quelque mois , une augmentation des prix , sur tout les produite de première nécessitée ,et ainsi de suite , on donne par la mains gauche , et en retire par celle de droite ,maintenant nous y voila encore face à un dangereux conflit , contrôler toute nos frontière du Sud ,entre le Mali et l’Algérie et la Libye et l’Algérie ,malgré nous avons confiance à notre armée , qui a gardé cette zone en pais depuis des années , la tache est plus difficile maintenant , que nous souhaitons et nous prions Dieux le tout puissant , de lui donner plus de force et de courage pour épargné notre pays de toute mains salle et des traîtres , qui pensent qu'à leurs poche , et soit disons l'avenir de leurs enfants , se trouvant actuellement à l'étranger avec des passeport bleu .VIVE L'ALGERIE DE TOUT LES ALGERIENS

Notre président a donné sa langue au chat.Il est revenu à sa taille normale(3/4 de président).On ne brise pas la branche sur laquelle on est assis.Il a dépassé la ligne rouge.la répudiation est là,au suivant,au suivant comme dirait la chanson, au suivant 3/4 qui n'avouera que par honnêteté qu'il n'est rien du tout.À quand un président normal dans un pays normal.

Je tiens à saluer le professionalisme,le courage et la détermination de l'armée algérienne.Par contre je suis stupéfais sur ce déchainement,cette diabolisation de notre armée par les médias occidentaux qui n'ont fait que relayer la propagande des terroristes c'est dire qu'ils leur accordent une certaine crédibilité.Ceci dit il faut comprendre quel était le but de cette prise d'otages et qui est derriére tout ça?Gaz,terroristes,Libye je ne vois d'autres que le Qatar avec ses ambitions gaziéres,le but est de faire de l'Algérie un pays instable,l'affaiblir économiquement et de remettre en cause sa capacité à exporter son gaz vers l'europe.Ce petit émirat peuplé de bédouins m'hérite d'étre rayé de la carte.

Après l'agitation des grands de ce monde hier, ils commencent à faire marche arrière aujourd'hui et reconnaissent finalement que peut être l'état Algérien a bien agit. Fafa les a même conseillé de ne pas se précipiter dans la critique du pouvoir Algérien!!!! Notre armée a bien agit, a bien fait de lancer l'assault, a eu raison de ne pas communiquer" un des otages étrangers libéré a dit qu'il était impressionné par l'intervention de l'armée Algérienne", pour moi, cette opération a été une grande réussite, l'Algérie n'en sortira que grandit et la tentative de déstabilisation de l'Algérie a échoué. Il reste à suspendre l'autorisation de survol de notre espace aérien par les rafales français et garder la même position de non ingérence car le problème malien n'est pas le notre, on veut impliquer notre pays coûte que coûte dans ce conflit et on essayera de profiter de ce qui s'est passé à In Amenas pour pousser l'Algérie dans ce conflit alors vigilance

POUR LA THÈSE DU QATAR, JE REMET LE LIEN SI VOUS VOULEZ UNE TRÈS BONNE ANALYSE : http://www.youtube.com/watch?v=ScEu-MzucDw ______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ ET JE RÉPÈTE ENCORE UNE FOIS : LE QATAR EST EN GUERRE CONTRE L’ALGÉRIE !

Mille Honneurs aux otages morts et à nos forces spéciales qui ont su gérer et maîtriser cette affaire comportant un haut risque humain et technologique. Honte à nos illégitimes décideurs d'avoir abandonné la traque systématique des groupes terroristes actifs connus, permettant ainsi ce genre d'attaque.

Notre cher président ,mo2006,est atteint d'In Amenassite;nouvelle maladie qui verrouille les cordes vocales !

Autres titres de l'actualité
Nos services

Météo

alger
Alger

Minimum : 13°C
Maximum : 23°C
Constantine
Constantine

Minimum : 6°C
Maximum : 21°C
Oran
Oran

Minimum : 12°C
Maximum : 24°C